« Le monde est de taille moyenne » : Houellebecq, l’environnement et la poétique du milieu

  • Datum: –16.00
  • Plats: Engelska parken Stora konferensrummet 16-3062
  • Föreläsare: GUSTAF MARCUS
  • Arrangör: Seminariet för romansk litteraturvetenskap
  • Kontaktperson: Sylviane Robardey-Eppstein
  • Seminarium

PÅGÅENDE FORSKNING
GUSTAF MARCUS (post. doc., Uppsala universitet)
« Le monde est de taille moyenne » : Houellebecq, l’environnement et la poétique du milieu

Les milieux naturels ou construits, que ce soit la forêt vierge de Saint-Cirgue (Extension du domaine de la lutte) ou la moquette plastique dans un wagon de métro (Renaissance), jouent toujours un rôle fondamental dans l’œuvre de Michel Houellebecq. L’être humain y est enfoncé dans l’enchevêtrement fatal entre nature, culture et technologie qu’on appelle souvent l’Anthropocène. L’hypothèse de ce travail de recherche est que la poétique de Houellebecq est une poétique du « milieu » (mi-lieu du latin medius locus, qui donne aussi « médium » et « moyen »). D’abord parce que Houellebecq explore un grand nombre de milieux contemporains (aéroports, supermarchés, lieux touristiques etc.), mais aussi parce qu’il examine l’homme qui est forgé par ces milieux (l’homme « moyen »), ainsi que le rapport entre représentation et monde (le milieu comme « médium »). Ces trois dimensions se déclinent dans chacun de ses romans mais elles sont aussi explorées dans la poésie, les essais et les photographies de paysages qui sont rarement commentés par la critique. Le but de ce travail est de montrer comment l’œuvre de Houellebecq s’inscrit dans un mouvement théorique d’actualité (environmental humanities, écocritique) et artistique (littérature de l’Anthropocène), où notre rapport au monde est mis en cause.

Ordförande: Sylviane Robardey-Eppstein [språk: franska med möjlighet att ställa frågor på svenska och engelska]